Football : espoirs, ô désespoir !

Pendant que l’équipe de France A paradait en Arménie, les Espoirs ont perdu leurs illusions en Suède, sèchement battus 4-1. Ils ne verront ni l’Euro 2015, ni les Jeux Olympiques 2016. Mais au-delà de ce cuisant échec, c’est une vraie leçon d’humilité qu’ils ont reçue…

 

Les espoirs sont inqualifiables. Une nouvelle fois ils ont trouvé le moyen de ne pas se qualifier à la phase finale d’un Euro. Vainqueurs 2-0 lors du barrage aller au Mans, les Bleuets n’ont pas assuré au retour, hier, à Halmstad. Rapidement menés au score, 2 puis 3-0, ils sont hors du coup, aux abois. Déjà éliminés à ce stade de l'épreuve malgré une victoire à l'aller il y a deux ans (face à la Norvège) l’histoire semble se répéter… Quand surgit Layvin Kurzawa à la 87ème minute… Sur une astucieuse remise de Thauvin, il se jette comme la misère sur le jeu de Laval et marque. Le but du 3-1, le but de la libération, le but qui doit qualifier la France. Sauf que… Moins de deux minutes plus tard, les Suédois puisent dans leurs réserves et répondent du tac au tac aux Bleuets. Sur corner, ils reprennent la main, avec un quatrième but synonyme de qualification.

 

Provocation, attitude hautaine et melonite aiguë

 

L’histoire aurait pu s’arrêter là, sur un fiasco sportif, une nouvelle déroute, un signe indien. Mais les Bleuets ont repoussé les limites du ridicule... Ils ont versé dans ce qui fait la marque de fabrique de cette génération : la provocation, l’attitude hautaine, déplacée, la melonite aiguë. Lorsqu’il marque, Layvin Kurzawa se précipite vers ses adversaires et les chambre ostensiblement. Il les toise et effectue avec beaucoup de rage ce geste, main sur le front, qui semble signifier : « on ne vous voit plus » (vidéo ci-après). Devant mon téléviseur, je me suis dit en osant le tutoiement : « mais gardes-en Layvin ! » Il y avait 3-0, c’est un moindre mal d’inscrire un but, d'autant plus avec l'équipe de France alignée… Et ce match n’est pas fini… Alors, les Maîtres Vergès du foot diront : « oui, mais il a dû se faire chambrer tout le match, les Suédois ont peut-être versé dans le trash-talking ». Et alors ? Ça n’excuse rien. Au contraire, cet excès d'arrogance est une faute lourde. Il a titillé l’orgueil et galvanisé des Suédois qui auraient dû être amorphes après un tel coup de massue. La meilleure des réponses est leur égalisation et cette joie, toute collective, elle. Avec un juste retour de bâton et le même geste effectué en direction de Kurzawa. J’avoue que mon patriotisme est passé à la trappe au profit d’un rire ironique sur le coup !  

 

Cette génération a parfois des réactions inexplicables. Quand Paul-Georges Ntep, autre fer de lance des Bleuets, marque le 17 mai dernier contre Reims, c’est à quatre pattes, de la tête, après avoir éliminé Agassa. Un chambrage de cour d’école qui provoqua l’ire des Rémois. D’autant que ce match opposait deux équipes de fin de tableau de Ligue 1…  Je ne reviendrai pas sur l’affaire M’vila en sélection espoirs il y a deux ans (génération 90) ou sur le rocambolesque transfert de Thauvin au LOSC puis à l’OM, mais la notion de respect semble à géométrie très variable chez ces jeunes joueurs. Résultat, même avec une équipe en or sur le papier, la France sera privée d’Euro et de JO. Quel gâchis !


Sur le même thème...

Un autre article de sport à la limite du hors-jeu? Vous aimerez aussi...

Football : espoirs, ô désespoir
Football : espoirs, ô désespoir
Petit manuel du journalisme de sport...
Petit manuel du journalisme de sport...
Football. Un Renard avec les Eléphants.
Football. Un Renard avec les Eléphants.
PSG : l'après Beckham, c'est Bahebeck
PSG : l'après Beckham, c'est Bahebeck
L1 - J2. Les 5 excuses bidon que Brandão pourra utiliser...
L1 - J2. Les 5 excuses bidon que Brandão pourra utiliser...
Coupe du Monde. L'action Neuer/Higuain décryptée.
Coupe du Monde. L'action Neuer/Higuain décryptée.
Retour en zone avec Fred Forte
Retour en zone avec Fred Forte
L1 - J1. 3 joueurs dont on ne parle pas assez
L1 - J1. 3 joueurs dont on ne parle pas assez
Football. Ligue1 2014/2015 : 11 joueurs à suivre
Football. Ligue1 2014/2015 : 11 joueurs à suivre


Écrire commentaire

Commentaires : 0